RUNFITNDIET: Coaching forme, bien-être et nutrition

En route pour un mois sans sucre !!!

28 Mars 2017, 21:33pm

Publié par Mitch

En route pour un mois sans sucre !!!

En route pour un mois sans sucre :

Tout a commencé le lundi 13/02/2017 avec ce défi "Manger sans sucre pendant un mois". Pourquoi un tel challenge? Pour sevrer mon organisme de son addiction au sucre, rompre avec la mauvaise habitude d'un craquage un soir sur deux devant la télévision et enfin observer l'impact de ce changement sur mon corps, ma santé et mes performances sportives.

Sans savoir où j’allais et si j’allais être capable de tenir un tel engagement, j’étais loin d’imaginer tous les bénéfices d’une telle expérience pour mon corps et mon bien-être. Aujourd’hui après 1 mois et demi je peux affirmer qu’il s’agit de la meilleure décision que j’ai prise pour ma santé.

Avant de débuter cet article, il me semble important de préciser que je ne vous encourage pas à adopter de tels changements sans être bien accompagné et surtout sans connaître la raison qui vous motive. Je vais tenter de vous décrire le plus honnêtement possible la manière dont s’est déroulé ce fameux mois sans sucre.

La première chose dont je me suis aperçu est qu’il est très difficile de supprimer tous les sucres dans l’alimentation, surtout dans mon cas. Je suis végétarien et par conséquent suivre le régime paléo sans la viande et le poisson serait trop restrictif et entraînerait probablement des carences. Après réflexion, l’objectif sera de limiter au maximum la consommation de sucres ajoutés (saccarose) et d’acides gras saturés que l’on trouve dans les produits industriels ou dans la restauration rapide sous toutes ses formes. En ce qui concerne les fruits, j’ai décidé d’en consommer jusqu’à 10 par jour. Même s’ils contiennent du fructose, sucre naturellement présent dans les fruits, la présence de fibres assure une meilleure utilisation de ce sucre par le corps. De plus, à l’inverse des aliments contenant des sucres ajoutés, la plupart des fruits ont des indices glycémiques bas ou modérés n’entraînant pas de pic d’insuline du à l’augmentation de la glycémie sanguine.

Semaine N°1 : Poids au 13/02 : 79,5 kilos

Dès le début de l'expérience, ce qui est le plus troublant est la présence de sucres ajoutés dans presque tous les aliments de consommation courante comme les pâtes, les sauces ou encore les soupes... Afin de ne pas trop choquer mon organisme, je décide durant la première semaine de ne plus consommer les aliments appartenant à la famille des produits sucrés tels que les viennoiseries, pâtisseries, barres chocolatés, céréales diverses, bref tout ce que je n’aime pas... Cette première semaine s’annonce d’ores et déjà comme un sacré défi !!! De nature très gourmande, il m'était impossible de ne pas consommer ce type d’aliments plus de deux jours de suite…

J’ai profité de cette première semaine pour adopter quelques changements concernant les familles d’aliments suivantes :

Les féculents et produits céréaliers : Préférence pour les pâtes fraiches, riz basmati et quinoa, suppression des céréales industrielles.

Les produits laitiers : Introduction des laits végétaux (amande, soja), yaourt au lait de brebis ou de soja.

Les légumes : Suppression des soupes industrielles riches en sucres ajoutés et acides gras saturés.

Ma liste de courses mise à jour, j’en ai profité pour établir un nouveau plan alimentaire contenant 9 grammes de sucres ajoutés, 16 grammes d’acides gras saturés et 2350 calories. L’objectif pour la semaine à venir est de trouver un nouveau rythme alimentaire avec des repas rapides et simples à préparer, certes peu élaborés mais calibrés au niveau des macronutriments (lipides, glucides, protéines) et me permettant de ne pas avoir faim.

L’organisation des repas de la semaine n°1 se déroulera de la manière suivante :

Petit déjeuner : Omelette 2 œufs, 60 grammes de pain complet, 30 grammes de cancoillotte, 150 ml de jus d’orange maison, 1 café

Collation post-entraînement : 30 grammes isolat de Whey, 4 abricots secs ou banane

Déjeuner : Salade de légumes avec sauce maison composée de 10 grammes d’huile olive + vinaigre, 125 grammes de féculent avec sauce tomate, 1 yaourt au soja + 2 cuillères à soupe de compote maison.

Collation après-midi : 30 grammes d’oléagineux, 1 yaourt soja + 1 fruit ou 30 grammes de fruits secs

Dîner : Salade de légumes avec sauce maison composée de 10 grammes d’huile olive + vinaigre, Soupe de légumes maison, 140 grammes de petits pois + 100 grammes de féculents, 150 grammes de fromage blanc + 1 fruit

Bilan semaine N°1

Les deux premiers jours ont été assez compliqués malgré la motivation et l’envie de réussir ce challenge. Le plus dur n’est pas spécialement le manque mais plutôt de lutter contre les habitudes d’un bon pop corn devant la télé ou encore manger quelques cookies devant un bon film… Je ne vous parle pas du cinéma qui n’a plus la même saveur sans un gros pop corn accompagné d’une cup géante de kit kat ball !!!

Le moment le plus dur de la semaine aura été le samedi 18 février lors du goûter d’anniversaire de mon filleul !!! J’ai pris une coupe de champagne mais fait l’impasse sur le gâteau. Même si je n’ai pas craqué, je dois bien avouer que ce moment n’a pas été aussi agréable que d’habitude car résister à toutes ces tentations dans ce contexte n’est pas chose aisée surtout quand les autres autour de vous ont l’air d’apprécier le gâteau… On se sent un peu seul et à vrai dire on l’est … C’est une sensation bizarre !!! Malgré l’efficacité du plan alimentaire concernant la satiété, je commence à ressentir un manque concernant le goût sucré. Même si le manque physique a disparu, il reste l’envie. Si le manque est contrôlable, l’envie l’est beaucoup moins…

Suite au goûter, je me suis rendu compte qu’il me serait difficile de manger des yaourts au soja, de la compote et de me priver de tous les plaisirs sucrés le reste de ma vie !!! La seule solution qui s’offre à moi est de me mettre à cuisiner mes propres desserts sans sucres ajoutés et sans acides gras saturés. Après quelques recherches sur le net, je me rend compte qu’il est possible de remplacer le beurre par de la compote et le sucre par du sukrin. N’ayant pas ces ingrédients chez moi, je les commande et décide de commencer ma nouvelle carrière de cuisinier en faisant mon propre pain maison sans machine le dimanche 19/02. J’expérimente une recette sans sel. Le pain est réussi dans la texture et la forme mais le goût est radicalement différent de par l’absence de sel … On se rend compte alors à quel point le sel et le sucre, au-delà d’être des exhausteurs de goût, sont très addictifs pour notre organisme et pourquoi les industriels en utilisent autant…

Malgré toutes ces petites épreuves quotidiennes, la première semaine se termine avec l’objectif atteint. Les repas de famille ou avec des amis se passent bien car on peut manger comme tout le monde en faisant attention aux sauces et accompagnements. Le moment des desserts entraîne parfois des moments de solitude car il faut que je me concentre pour ne pas craquer sur une tartelette fruit rouge et chocolat blanc ou un croquant au chocolat noir !!!

Au-delà de franchir un cap et de me sentir fier de moi, je me suis prouvé que je pouvais réussir à contrôler ma gourmandise.

Semaine N°2 : Poids au 20/02 : 78,7 kilos

J’attaque cette nouvelle semaine avec presque un kilo en moins, avec la conviction que le plus dur est passé. Je me sens encore plus motivé car je ressens déjà les bénéfices de la suppression de ces aliments gras et sucrés. Je me lève plus facilement le matin, j’ai plus d’énergie durant la journée et surtout, je me sens plus reposé au réveil. Est-ce psychologique ou bien réel ? Pour le moment, les sensations sont bonnes et je me sens bien donc c’est tout bénef !!!

Je suis tout excité à l’idée de cuisiner des pâtisseries sans beurre et sans sucre tout en essayant de conserver le plaisir du goût !!!

 

Lundi 20/02 : je cuisine de la compote de pomme. Très simple à faire, je commence avec une recette à la portée de tous. Le résultat est surprenant, délicieux et largement meilleur que les compotes industrielles.

Mardi 21/02 : Nous recevons des amis pour le goûter de 16h00. Il y a bien évidemment des pâtisseries et chose surprenante, j’ai plus de mal à résister que la première semaine. Ici encore, la tentation gâche un peu le moment présent et je me rends compte que l’addiction est encore bien présente … Cela se vérifiera le soir puisque nous avons un repas chez des amis. La base de repas est la même pour tous. Le moment du dessert est encore délicat… Je n’avais jamais été confronté depuis le début de l’expérience à deux moments desserts différents dans la même journée… Cela a été très difficile à vivre. Je me couche frustré…

Samedi 25/02 : Je réalise mes premières pâtisseries avec des muffins au chocolat protéinés. Les gâteaux ne sont pas vilains mais première expérience en cuisine : la protéine ne se cuisine pas !!! Donc si vous êtes accrocs des barres hyper-protéinées, demandez-vous s’il n’y a que des protéines à l’intérieur… Même si le goût n’est pas terrible, je me rends compte que ce genre de dessert n’est pas difficile à faire…

Dimanche 26/02 : J’expérimente des recettes de cookies, moelleux au chocolat, mousse au chocolat et aussi de plats salés comme les pizzas, la soupe, le pain, la sauce tomate et 4 fromages maison. C’est ma première grande après-midi cuisine !!!

Bilan semaine N°2

Cette semaine m’a aidé à trouver des solutions pour combler mon envie de sucré sans déroger à mon objectif de limiter les sucres ajoutés et acides gras saturés. Après deux semaines difficiles psychologiquement mais bénéfiques pour mon organisme, je pense avoir trouvé mon rythme et des solutions efficaces pour adopter ces changements plus sereinement. Au niveau des sensations physiques, je me sens toujours très bien. Avec les desserts healthy, je n’ai plus l’impression de me priver mais simplement de consommer de manière différente la même famille de produit en gardant le de plaisir du goût sucré mais sans les inconvénients sur mon organisme.

Bien sûr, je vous mentirai en affirmant que mes gâteaux sont meilleurs que ceux de l’industrie. Je n’aurai pas cette prétention !!! Il s’agit simplement de savoir s’ils sont mangeables. Même si le goût surprend au départ, je me suis rapidement habitué et je les mange de bon cœur !!! J’ai hâte d’attaquer cette troisième semaine et d’essayer de nouvelles recettes. Au-delà d’améliorer mon bien-être quotidien, cette expérience m’aura obligé à faire preuve d’imagination pour trouver une solution à un problème qui m’aurait sûrement fait craquer. Cela me permet de découvrir et d’expérimenter une manière différente de s’alimenter et de pouvoir observer les bienfaits sur le corps. La gestion des moments dessert durant un repas classique reste le seul point noir qui s’estompera avec le temps du moins je l’espère…

Semaine n°3 : Poids au 28/02 : 77,6 kilos

J’attaque cette troisième semaine avec 1,9 kilos perdus ce qui représente une perte de 0,95 kilos par semaine. J’ai l’impression d’avoir perdu du ventre car mes abdos sont plus apparents.

Mercredi 01/03 : je m’essaie à la confection de palets bretons sans beurre et sans sucre. Il s’agit d’un dessert différent puisqu’il faut une préparation et une fabrication particulière. La recette est délicieuse, certes différente des palets bretons classiques mais tout à fait correcte.

Jeudi 02/03 : Nous recevons une amie de mon fils à la maison. Le soir, nous organisons une crêpe partie. J’essaie une recette de pâte à crêpe avec du lait de soja, de la farine de sarrasin, du sukrin et de l’huile d’olive. Le goût de cette pâte est bon et cerise sur le gâteau, malgré la consommation de 20 crêpes, en me pesant le lendemain matin, j’avais perdu du poids. C’est la première fois que je mange autant de crêpes et que je perds du poids. Cela me montre une nouvelle fois l’impact des ingrédients que nous mangeons sur notre organisme et la manière dont il les élimine.

Vendredi 03 au dimanche 05/03 : J’organise un EVG et je ne sais pas du tout comment je vais pouvoir gérer ça … Si limiter ma consommation d’alcool semble facile car je n’aime pas ça, cela risque d’être différent face aux biscuits salés, fromage, bonbons et autres gâteaux …

La réponse à cette question ne se fait pas attendre puisque le vendredi soir pour lutter contre le sommeil, je craque et mange des bonbons pour rester « éveiller ». C’est bien connu pour lutter contre la fatigue, manger permet de garder son esprit en éveil. Dans ce cas, on ne prend pas le temps de choisir sa collation, on a plutôt tendance à dévorer ce qui nous passe sous le nez. C’est ce que l’on appelle du grignotage !!! 1er craquage depuis presque trois semaines.

Samedi 04/03 : Après un petit-déjeuner équilibré, nous partons pour une journée ski. Le repas du midi est pris dans une pizzeria. La journée se déroule sans accros !!! À 19h00 je reçois un appel de ma femme m’annonçant que la naissance de notre deuxième fils est imminente. Je pars la rejoindre et après 2 heures de route, je m’arrête au Mc Do avant d’arriver à l’hôpital. Je prends 2 wraps et 3 hamburgers. Il s’agit du deuxième écart en deux jours. Comme dit le proverbe « jamais deux sans trois ». Cela se vérifiera pendant la nuit à l’hôpital puisque j’ai englouti deux paquets de 300 grammes de bonbons et deux twix…

Dimanche 05/03 : Naissance de notre petit garçon Ennio. Retour à la normale côté alimentation avec les repas habituels.

Bilan semaine N°3 :

Même s’il y a trois écarts dus à des circonstances exceptionnelles, cette semaine a été plus simple que les deux premières. Les desserts sucrés que je cuisine me permette de combler le manque et l’envie de sucré. De plus, la qualité des pâtisseries est en net progrès, ce qui est de bonne augure pour la suite.

Semaine n°4 : Poids au 06/03 : 77,3 kilos

Quatrième et dernière semaine de mon challenge !!! J’ai perdu 2,2 kilos en 3 semaines mais je sais que la pesée est faussée à cause des excès de ce long week-end riche en émotion.

Au-delà de la perte de poids, les bénéfices sur mon corps sont là. Ma région abdominale s’est affinée, j’ai plus d’énergie, une meilleure qualité de sommeil et une digestion plus simple. Cela ne représente que des petits détails, mais le bien-être intégral n’est-il pas qu’une somme de petits détails ???

Mardi 07/03 : J’essaie une recette de flan à la vanille ainsi qu’une recette de confiture de fraise et de framboise. Les flans sont bons au goût mais avec une texture trop liquide … Pour la confiture, c’est une autre paire de manche. J’ai mal dosé le sukrin par rapport à la quantité de fruits. Le goût est bon mais la texture trop granuleuse est difficile à avaler… J’en profite également pour faire de la compote agrémentée de vanille.

Samedi 11/03 : La semaine se passe sans soucis. Nous fêtons l’anniversaire de mon fils. Pour faire plaisir, je prends une part de gâteau chocolat blanc-fruits rouges puis une deuxième…

Un autre écart toujours lié à un contexte particulier… Cependant je ne le vis pas mal du tout et ne considère pas cela comme échec. Il s’agit d’un écart certes mais comme tout il s’agit parfois de s’adapter à un contexte.

Bilan de l’expérience et suite à donner:

Mon organisme a très bien réagi au plan alimentaire. J’ai perdu 3,8 kilos sans avoir l’impression de faire un régime ou de me priver. J’ai simplement adopté un mode de vie différent en cuisinant mes desserts pour combler à la fois le manque et l’envie de sucré. En plus des kilos perdus, les bénéfices sur mon corps concernant mon niveau d’énergie et mon sommeil sont indéniables au bout de 4 semaines. Pour toutes ces raisons, j’ai décidé d’adopter de manière permanente cette manière de m’alimenter.

Contrairement à mes peurs du début, cela ne m’empêche pas de sortir, manger au restaurant ou chez des amis. Il s’agit simplement de bien savoir choisir ce que l’on va manger. À chaque endroit sa solution.

Une pizzéria ? La margarita devient votre meilleure amie !!!

Un repas chez des amis ? Pas de problème, tout le monde possède des pâtes et de la sauce tomate.

La seule modification que j’ai apportée est de manger une part de gâteau lors des anniversaires. En effet, cela n’a pas d’impact sur la masse grasse, le poids ou la santé. Cela permet de moins se sentir en décalage et de se faire plaisir de temps en temps !!!

L’objectif n’est pas de s’astreindre à une discipline de fer et rigide mais d’utiliser un mode d’alimentation qui me permet d’améliorer ma santé, de prendre soin de mon corps tout en étant heureux de le faire et avoir une certaine marge de manœuvre .

Poids Dimanche 12/03 : 75,7 kilos (3,8 kilos perdus en 4 semaines)

Poids Dimanche 26/03 : 73,9 kilos (5,6 kilos perdus en 6 semaines)

Poids jeudi 30/03 : 72,4 kilos (7,1 kilos perdus en 7 semaines)

 

Voir les commentaires

Pâte à gaufres

22 Mars 2017, 11:24am

Publié par Mitch

Pâte à gaufres

Une recette délicieuse. La pâte cuit très bien et se marie parfaitement avec du fromage, de la confiture ou du chocolat fondu !!!

Très peu calorique, cette recette permet de se faire plaisir sans redouter la balance le lendemain !!!

Téléchargez gratuitement via votre ordinateur, tablette et smartphone la recette en cliquant sur le fichier joint en bas de l'article

Bonne dégustation

Mitch

Voir les commentaires

Pains Hamburger maison

22 Mars 2017, 11:19am

Publié par Mitch

Pains Hamburger maison

Recette très savoureuse. Ne mangeant pas de viande, ma femme a testé la recette et l’a validée. Attention, le pain gonfle au four donc ne pas prévoir des pains trop gros sinon il faudra couper chaque pain en deux car le burger devient très massif et dur à terminer !!!

Pour l’exemple j’ai utilisé du blanc de poulet et du bacon. En sauce, je me suis servi d’une sauce fromagère maison. Pour ajouter de la couleur j’ai utilisé du fromage à burger mais il est possible d’utiliser d’autres fromages ou des légumes !!!

Le poulet et le bacon ont été cuits à la poêle sans matières grasses.

Téléchargez gratuitement via votre ordinateur, tablette et smartphone la recette en cliquant sur le fichier joint en bas de l'article

Bonne dégustation

Mitch

Voir les commentaires

Tarte aux pommes avec pâte maison

22 Mars 2017, 11:11am

Publié par Mitch

Tarte aux pommes avec pâte maisonTarte aux pommes avec pâte maison

Recette excellente. Très simple à réaliser. En remplaçant la pâte industrielle par une pâte maison, il est possible de supprimer les acides gras saturés ainsi que le sucre ajouté. Ce dessert permettra de terminer les repas sur une bonne note ;) Et ça j’achète !!!

Téléchargez gratuitement via votre ordinateur, tablette et smartphone la recette en cliquant sur le fichier joint en bas de l'article

Bonne dégustation

Mitch

Voir les commentaires

Brownies au chocolat avec 6,5 fois moins de sucres, 2 fois moins de calories et d'acides gras saturés

14 Mars 2017, 23:10pm

Publié par Mitch

Brownies au chocolat avec 6,5 fois moins de sucres, 2 fois moins de calories et d'acides gras saturésBrownies au chocolat avec 6,5 fois moins de sucres, 2 fois moins de calories et d'acides gras saturésBrownies au chocolat avec 6,5 fois moins de sucres, 2 fois moins de calories et d'acides gras saturés
Hey !!! Voici une  excellente recette permettant de garder le plaisir de manger un brownie sans les mauvaises graisses et le sucre ajouté. Tu peux te faire plaisir sans avoir peur pour ta ligne. En comparaison avec des brownies vendus en grande surface ou en boulangerie, ils sont deux fois moins caloriques, comportent 2 fois moins d'acides gras saturés et 6,5 fois moins de sucres.
Une recette simple et rapide qui permet de réaliser des brownies savoureux qui satisferont sans aucun tous les gourmands. Cette recette est l'une de mes préférées, je vous le recommande vivement !!!
Téléchargez gratuitement via votre ordinateur, tablette et smartphone la recette en cliquant sur le fichier joint en bas de l'article

Très bonne dégustation !!!

Mitch

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>